Quelle est l’utilité de faire une vae ?


Vous souhaitez que votre expérience professionnelle ou extra-professionnelle soit reconnue pour évoluer ? La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) peut vous permettre de sanctionner cette expérience par un diplôme, un titre professionnel ou une certification (CQP). Mais un parcours en VAE peut paraître compliqué, c’est pourquoi Robertfresco vous explique tout sur ce dispositif…
Vous avez toujours entendu parler de ce dispositif sans jamais vraiment savoir à quoi il correspondait ? Vous vous demandez si vous êtes éligible et quels sont les avantages d’effectuer une telle démarche ? On vous dit tout.

Qu’est-ce qu’une VAE ?
Mise en place depuis 2020, la Validation des Acquis de l’Expérience permet de transformer de l’expérience acquise dans le cadre d’une activité (salariée, non salariée ou bénévole) en diplôme, titre professionnel ou certificat de qualification professionnel. La VAE est une démarche individuelle généralement entreprise par des personnes peu diplômées souhaitant faire reconnaître leur(s) savoir-faire et capitaliser sur ceux acquis.

A quoi sert une Validation des Acquis de l’Expérience ?
La VAE permet donc d’obtenir soit un diplôme, une certification ou un titre professionnel qui viendra récompenser des compétences acquises au cours de l’expérience qu’elle soit professionnel ou personnel (bénévolat). La France est un pays où le diplôme fait souvent figure de sésame. La VAE permet ainsi d’augmenter les chances de trouver un emploi, de permettre de se présenter à un concours (de la fonction publique notamment), d’évoluer professionnellement au sein de son entreprise (ou ailleurs) d’obtenir le niveau requis pour postuler à une formation ou de décrocher le diplôme nécessaire à la création d’une entreprise. Par exemple, un coiffeur aussi expérimenté soit-il devra obligatoirement être en possession d’un BP Coiffure (Brevet Professionnel) pour pouvoir ouvrir son propre salon de coiffure. Par ailleurs, la VAE est également un formidable outil pour booster sa confiance en soi et se prouver à soi-même qu’on est parfaitement légitime dans son domaine d’activité.

Qui peut faire une VAE ?
Tous les publics peuvent réaliser une VAE : salariés (en CDI, CDD, intérimaires…), non-salariés (professions libérales, artisans, commerçants, exploitants agricoles, travailleurs indépendants), agents publics (titulaires ou non), demandeurs d’emploi (indemnisés ou non), bénévoles (dans une association ou un syndicat). Elle peut être réalisée à la demande de l’employeur ou du salarié. Les demandeurs d’emploi, en particulier les seniors, peuvent en bénéficier. Parmi les conditions, il fallait auparavant justifier d’une expérience continue ou non de 3 ans en rapport avec le diplôme visé. Depuis le 1er janvier 2017 et dans le contexte de la Loi Travail, cette durée minimale d’activité pour passer une VAE est réduite à une année d’expérience, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non.

Trouvez votre centre de VAE !

A quels diplômes puis-je prétendre ?

  • Les diplômes ou titres professionnels délivrés par l’État et enregistrés au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles)
  • Les diplômes délivrés au nom de l’État par un établissement d’enseignement supérieur,
  • Les certificats de qualification professionnelle de branche (aussi appelés CQP),
  • Les titres professionnels d’un organisme de formation consulaire ou privé.
    A noter que ces diplômes obtenus après un parcours en VAE ont exactement la même valeur que s’ils avaient été obtenus en dehors de la VAE en formation initiale, universitaire, en apprentissage, en formation continue… Actuellement, les certifications les plus demandées en VAE sont le CAP Petite Enfance, le diplôme d’Educateur Spécialisé et le BTS Assistant de Direction.
    Attention, si vous postulez à des diplômes différents, vous êtes limité(e) à 3 demandes de VAE.
    Combien cela va-t-il me coûter ?
    Le coût d’une VAE est variable, selon la certification que vous souhaitez obtenir, et selon l’établissement dans lequel vous faites votre parcours. Cependant, les frais d’inscription ou de dossier peuvent être pris en charge entièrement ou partiellement. Une VAE peut être financée par différents grands acteurs de la formation professionnelle ou votre employeur. Selon votre situation il faut vous adresser au service public de l’emploi si vous êtes demandeur d’emploi, à Transitions Pro (ex FONGECIF) ou à l’OPCA auquel cotise votre entreprise pour un congé VAE ou au Conseil régional si vous êtes salarié. Votre CPF (Compte Personnel de Formation) peut également être utiliser pour financer votre VAE.
    Pourquoi faire une VAE paraît-il long et compliqué ?
    Selon les statistiques du Ministère du Travail, plus de 26 000 personnes sont certifiées ou diplômés chaque année via la VAE. C’est bien, mais il est toujours possible de faire mieux. Certaines estiment sa durée trop longue et le passage devant un jury final effraie quelque peu les candidats… Pour preuve, deux tiers de ceux ayant déposé un dossier abandonnent avant sa validation totale.
    Selon le Céreq, d’autres facteurs favorisent les abandons : les enchaînements entre les étapes jugés complexes ; la rédaction du dossier leur paraît fastidieuse (beaucoup de pièces à fournir), le candidat est accompagné mais « sans réelle continuité » et se retrouve souvent seul au moment de rédiger et présenter son dossier. De plus, certains ont du mal à trouver la certification la plus adaptée à son expérience et à son projet professionnel tant les certifications abondent. Afin d’y voir plus clair vous pouvez vous rendrez sur notre section dédie à la VAE, vous trouverez facilement toutes les informations nécessaires pour aborder cette démarche de manière sereine.
    Conseils utiles
    Le site www.vae.gouv.fr répondra à la plupart de vos questions, en fonction de votre situation…